Contact Us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right. 

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Articles

Établir ses priorités pour avancer

Marie-Louise Corompt

Établir ses priorités.png

Faire le tri. Établir ses priorités, avancer, progresser, changer. Devenir meilleure. Tenir bon. Rester soi-même. Se dépasser.

Des injonction bien intentionnées. Des directions auto-imposées. Quand ce qui est vraiment bon, c’est de marcher sans but. Alors que ce qui est agréable, c’est cette sensation de se perdre tout en sachant que l’on finira bien par retrouver son chemin.

Se perdre ainsi sans peur, c’est se balader. D’ailleurs ne dit-on pas qu’on “se balade” quand quelque chose est facile ?

J'aimerais que la vie ne soit jamais rien d'autre qu'une balade. Pas même un chemin. Jamais rien d'aussi grandiloquent qu’un "voyage". Une simple balade. 

Juste une balade, sans regarder l’horizon, un pas après l’autre.

Oui mais… Quelle utopie ! La vie est dure. Ceux qui veulent avancer doivent regarder l’horizon. Ils doivent savoir où ils vont. Être efficaces. Productifs. Performants. Être prêts pour le sprint.

Pourquoi pensons-nous, plus ou moins inconsciemment que celui ou celle qui se balade n'avance pas ? Sentir le parfum des fleurs qui poussent au bord du chemin nous destinait-il  à l’échec? Sommes-nous plus exposés à la dureté de la vie en prenant notre temps ? Vulnérables ?

Et puis sprinter pour réussir quoi ?

À trop garder les yeux sur l’objectif ne perd-on pas de vue la raison pour laquelle on le vise ?

Lorsque le but devient la balade en elle-même, faire qu’elle soit le plus agréable possible, alors marcher devient plaisant. Simplement parce qu’on est la. L’objectif est ailleurs, mais on ne s’en encombre pas. Pourquoi le traîner partout tel un gros sac ?

Lorsque le but devient la balade en elle-même, les ralentissements ne sont que cela : des ralentissements. Des occasions de lenteur, non plus des blocages. On pourra ainsi avoir par exemple la sagesse de s’abriter si le temps se gâte. Attendre patiemment que le temps redevienne propice à la promenade.

D’ailleurs la balade, c’est l’éloge de la patience et l’expression de l’acceptation. C’est une ode à la lenteur. Un pied de nez au cynisme.

C’est une forme de joie peu commune qui mêle la présence à soi à la satisfaction d’avancer dans le respect de son propre rythme.

Toute tentative de se dépasser, rester soi-même, tenir bon, devenir meilleure, de changer, progresser, avancer, établir des priorités ou faire le tri peut se faire comme une balade.

Car ce ne sont pas des activités qui nous rapprochent d’un hypothétique objectif. Ce ne sont rien d’autre que des tentatives de nous protéger des intempéries, de nous adapter au terrain, de supporter les chaleurs passagères et la mauvaise compagnie. Lorsque nous arrivons à les voir en tant que telles, détachées de la ligne d’arrivée, nous pouvons faire fi de cette ligne d’arrivée sans la rejeter ni lui tourner le dos : c’est le lâcher prise.

La balade, ce n’est pas la recette du bonheur, mais c’est tout ce que l’on a. Il faudra sprinter parfois. Nous le savons bien. Alors autant savourer la douce lenteur de la balade à chaque fois que s’en présente l’occasion.

Cela s’appelle aussi : vivre.


Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager avec vos amis, surtout ceux qui auraient besoin de ralentir ! Peut-être est-ce le bon moment pour leur proposer une petite balade en forêt, au parc, en ville. 

Avant de partir flâner, vous pouvez aussi vous inscrire pour recevoir la lettre d'information qui vous tiendra au courant des nouveaux articles mais aussi de petits ateliers en ligne gratuits qui ont lieu une fois par mois. Entrez seulement votre prénom, votre nom et votre adresse email dans le formulaire ci-dessous, et je m'occupe du reste !

 

 

Name *
Name